Toutes les filiales sont ouvertes !

Nous sommes toujours ouverts pour vous. Vous pouvez trouver plus d'informations ici. | Votre équipe Coop Brico+Loisirs

Nous sommes toujours ouverts pour vous. Vous pouvez trouver plus d'informations ici. | Votre équipe Coop Brico+Loisirs

La période de fertilisation idéale

Fertiliser en fonction de la saison

Apportez à votre gazon les nutriments dont il a besoin toute l'année.

Printemps, été, automne: quelle saison pour la fertilisation?

Les engrais font des miracles. Ils sont capables de métamorphoser des brins d'herbe jaunis en un gazon vert et éclatant de fraîcheur et de transformer les zones dégarnies en un épais tapis de verdure. Mais pour que le résultat soit au rendez-vous, il est important de respecter le bon timing. La saison est un paramètre dont il faut tenir compte, tout comme le moment de la journée et les conditions météorologiques. Période idéale, tonte, scarification... Apprenez-en plus sur la fertilisation et passez maître dans l'art d'entretenir votre gazon!

Sommaire

Quel engrais utiliser au printemps?

Bien entretenir son gazon en début d'année revêt une importance toute particulière. En effet, du mois de mars au début du mois de mai, il vous faut préparer votre gazon au sortir de l'hiver en vue de la belle saison. Si l'apport d'engrais est une étape importante de l'entretien, la tonte et la scarification sont tout aussi essentielles.

Vous trouverez sur l'étiquette des engrais trois chiffres significatifs. Ils vous indiquent les pourcentages d'azote, de phosphore et de potassium contenus dans le produit. Ainsi, si l'étiquette mentionne les chiffres 10-5-10, c'est que le produit contient 10% d'azote, 5% de phosphore et 10% de potassium. Les 100% sont atteints avec un produit de remplissage. Si vous vous demandez quel engrais apporter à votre gazon en début d'année, c'est très simple: la composition donnée en exemple est tout à fait adaptée! Une mention vous l'indiquant figure souvent sur l'emballage. Si vous souhaitez connaître en détails les éléments nutritifs dont votre gazon a besoin, il est conseillé de recourir à une analyse du sol. Elle vous aidera mieux que quiconque à choisir un engrais approprié. Si vous jugez cette étape inutile, vous pouvez également utiliser des engrais mixtes, adaptés à de nombreux types de gazons et de sols.

Quant à l'engrais de départ, s'il est recommandé juste après l'ensemencement, il est également conseillé au printemps. Il aidera votre jardin, qui a enduré les rigueurs de l'hiver pendant de longs mois, à se régénérer. Vous vous demandez ce qui caractérise ce produit? Partons d'un constat: les gazons jeunes ou très abîmés ont des besoins nutritifs bien différents des pelouses saines et verdoyantes, dont les racines sont déjà formées et n'ont pas à être régénérées. Faciliter la formation des racines, c'est précisément l'objectif du phosphore, dont la teneur est bien plus élevée dans les engrais de départ. L'azote y est également présent en plus grande quantité car c'est un excellent accélérateur de croissance. Ce qui caractérise un engrais de départ, c'est donc avant tout sa composition quelque peu différente des engrais traditionnels, avec notamment une teneur plus élevée en phosphore et en azote.

Quel engrais est le mieux adapté en été?

La plupart des personnes n'apportent de l'engrais que deux fois par an: au printemps et à l'automne. Pourtant, vous pouvez aussi choyer votre gazon en été en lui apportant de nouveaux nutriments. L'important est bien sûr de choisir un engrais adapté. La teneur en azote ne doit pas être trop élevée, sans quoi le gazon risque de griller. C'est en effet pendant la saison estivale qu'il est le plus mis à rude épreuve. Les engrais à diffusion lente, qui distillent leurs nutriments dans le sol sur une durée d'environ dix semaines, sont les mieux adaptés à cette saison. Si vous achetez ce type d'engrais, veillez à ce que l'azote ne soit présent qu'en faible quantité et compensé à haute dose par du magnésium et du calcium. Ces deux minéraux protègent le gazon des grandes chaleurs et de la sécheresse pendant la période estivale. Dans le même temps, ils donnent à votre gazon une belle couleur verte, saine et intense.

Des conseils pour l'automne?

Une fois l'été passé, le gazon doit être préparé pour affronter l'hiver. Afin qu'il traverse cette période sans trop de dommages, un apport d'engrais est conseillé à l'automne. Celui que vous avez utilisé en début d'année n'est plus adapté: l'une de ses fonctions était en effet de favoriser la croissance, mais en raison du froid, les plantes ne poussent plus ou très peu en hiver. C'est aussi bien ainsi car les gelées pourraient endommager les nouvelles pousses.

Vous trouverez dans le commerce des engrais spéciaux longue durée pour l'automne. Ils fournissent à la pelouse tous les nutriments dont elle a besoin à cette saison et présentent une teneur élevée en potassium. Celui-ci revitalise les plantes, renforce les parois cellulaires et génère une plus forte concentration en sel dans les cellules végétales. Résultat: il augmente le niveau de résistance au gel du gazon ou, plus précisément, du suc cellulaire. Les dégâts du gel sur votre gazon sont ainsi considérablement réduits.

Quel est le meilleur moment pour fertiliser son gazon?

La période et la fréquence de fertilisation d'un gazon dépendent de plusieurs facteurs. Un gazon de jeu aura par exemple des besoins nettement supérieurs à ceux d'un gazon d'ornement. Un gazon d'ornement qui n'est que rarement piétiné nécessitera ainsi moins d'apports d'engrais artificiels; en règle générale, un amendement deux fois par an sera suffisant. L'hiver met votre gazon à rude épreuve et le prive des nutriments dont il a besoin. La première fertilisation doit donc avoir lieu au printemps, lorsque les jeunes pousses commencent à apparaître. L'idéal est la mi-avril. C'est lors de la période de croissance principale que les besoins nutritifs du gazon sont les plus élevés. A mesure qu'il puise dans les réserves du sol, celui-ci s'appauvrit de plus en plus jusqu'à l'été. Pour pouvoir continuer à profiter d'un beau gazon verdoyant, il est donc conseillé de procéder à une seconde fertilisation au mois de juillet.

Les gazons plus sollicités ont des besoins nutritifs bien plus importants. Il s'agit par exemple des gazons de jeu, largement piétinés par vos bambins et qui constituent un lieu de prédilection pour vos soirées barbecue. Les surfaces appelées à servir de terrain d'entraînement et de jeu pour divers types de sports requièrent également des apports d'engrais plus conséquents: fortement sollicitées, elles ont besoin de se régénérer. Il est conseillé de fertiliser ce type de gazon trois fois par an au minimum pour l'aider à préserver sa vigueur et à garder sa belle couleur verte, mais aussi pour étoffer les zones abîmées. Quelle période se prête le mieux à cette opération? Les mois d'avril, de juin et d'août sont les plus propices à la fertilisation des gazons fortement sollicités. Cela vaut également pour les pelouses poussant exclusivement à l'ombre, en totalité ou en partie seulement.

Un apport d'engrais est également conseillé en automne, toujours en fonction des conditions météorologiques. Le mois d'octobre est en général idéal pour ce quatrième amendement car le gel n'est pas encore à craindre. Vous pourrez ici utiliser un engrais "spécial automne" riche en potassium. Ce minéral aide les plantes à affronter l'hiver en augmentant la concentration de sel dans les cellules végétales, ce qui accroît leur niveau de résistance au gel. La fertilisation automnale est chaudement recommandée pour les surfaces largement éprouvées au cours des mois précédents, comme c'est le cas des gazons de sport et de jeu.

Qu'en est-il des engrais spéciaux? Dans quels cas faut-il les utiliser? L'engrais le plus utilisé par les jardiniers amateurs est l'engrais de départ. Il est conseillé de l'appliquer, indépendamment de la saison, après chaque ensemencement. Il prépare en effet la terre à accueillir les semences de gazon en germination sans surcharger les jeunes brins encore frêles, dont il favorise au contraire la croissance dans les premières semaines.

A quoi faut-il faire attention?

C'est notamment la composition du sol qui déterminera si vous avez ou non besoin d'apporter plus de nutriments à votre gazon. Un sol pauvre en éléments nutritifs et peu humifère sera par exemple bien plus vite épuisé qu'un sol recelant une grande quantité de précieux minéraux. Dans le second cas, l'apport d'un engrais à action lente une fois par an est suffisant. Il faut simplement veiller à ne pas trop enrichir le sol: une concentration trop forte en nutriments est tout aussi néfaste pour le gazon qu'une carence. En effet, une fertilisation trop fréquente a pour effet de surcharger les cellules des végétaux, ce qui les rend vulnérables aux maladies cryptogamiques. De plus, les nutriments ne sont pas tous immédiatement absorbés par le sol. Certains restent collés aux brins d'herbe, ce qui peut les "brûler" et entraîner petit à petit leur flétrissement. Par ailleurs, les minéraux en excès restent inutilement dans le sol et polluent les nappes phréatiques.

A l'approche de l'été ou de l'automne, vous ne savez dire si votre gazon aurait besoin d'un petit coup de pouce? L'apport d'engrais dépend entre autres de la teneur en nutriments de votre sol. Une analyse de votre terre saura la déterminer avec précision. Cette démarche est le moyen le plus sûr de détecter une éventuelle carence, néfaste pour la bonne croissance de votre gazon. Votre pelouse elle-même est un excellent indicateur de carence en nutriments. Certains signes ne trompent pas: des brins d'herbe qui s'étiolent petit à petit et se teintent de couleurs rougeâtres, voire se dessèchent, un gazon de moins en moins dense laissant apparaître, çà et là, quelques zones dégarnies, des mauvaises herbes qui se multiplient... Cela ne fait aucun doute, votre gazon perd de sa vigueur et de sa vitalité, il manque de nutriments.

Le type d'engrais utilisé contribuera à déterminer à quelle période vous allez l'épandre. Les engrais artificiels à action lente agissent, comme leur nom l'indique, sur une longue durée. Ils sont parfois efficaces pendant des mois. La teneur en nutriments d'un sol a tendance à s'amenuiser plus rapidement avec l'apport d'engrais organiques tels que le compost, le fumier ou les résidus de tonte.

En parallèle, la saison et la météo jouent également un rôle important. Ces facteurs vous aideront, eux aussi, à choisir le bon engrais et le moment auquel l'apporter. En règle générale, il est conseillé de procéder à l'amendement du gazon en début ou en fin de journée, lorsque les rayons du soleil ne chauffent pas trop fort. Les jours nuageux ou brumeux sont tout aussi propices. Si de la pluie est prévue pour les jours à venir, cela vous évitera de devoir arroser après la fertilisation. Un jardin généreusement couvert de rosée est également tout indiqué! En effet, les minéraux restent moins facilement collés aux brins d'herbe lorsque ceux-ci sont légèrement humides. Pas de risque que le gazon ne "brûle". Les nutriments parviennent aussi plus vite aux racines. A l'issue de la fertilisation, l'arrosage garantit la bonne pénétration de l'engrais dans le sol. Les plantes ne sont en effet capables d'absorber les nutriments que s'ils sont dilués dans l'eau. Toutefois, si vous utilisez un engrais sous forme de granulés, le sol ne doit pas être détrempé. 

Désherbant et engrais: à quelle période les utiliser?

Même lorsque l'on entretient son gazon consciencieusement, l'apparition de mauvaises herbes est parfois difficile à contrôler. Afin d'éviter leur multiplication et pour que l'eau et les nutriments présents dans le sol profitent aux pousses de gazon, il est conseillé de recourir à un désherbant. L'apport d'engrais aide le gazon à lutter contre les mauvaises herbes. En libérant des hormones de croissance synthétiques, les produits phytosanitaires entraînent une croissance incontrôlée des mauvaises herbes à gazon (plantes dicotylédones) qui finissent par mourir. Rassurez-vous, ces produits n'altèrent en rien le gazon, qui est pour sa part une plante monocotylédone, mais un apport d'engrais préalable améliore toutefois leur efficacité et rééquilibre la teneur en nutriments du sol. Il existe également des produits deux en un qui associent désherbant et engrais.

Faut-il fertiliser avant ou après la tonte?

La tonte permet de redonner au gazon une hauteur agréable et favorise la croissance de nouvelles pousses et feuilles. Pour que la fertilisation soit efficace, il est conseillé de tondre la pelouse au préalable. En effet, les nutriments se dispersent mieux quand la hauteur du gazon est faible.

Laisser les résidus de tonte sur le gazon est d'ailleurs une manière naturelle de le fertiliser. Les micro-organismes présents dans le sol vont lentement procéder à leur décomposition. Patience donc! Cette technique, appelée "mulching", contribue au développement durable mais elle doit être fréquemment renouvelée.

Fertilisation et scarification

L'utilisation d'un scarificateur motorisé  améliore l'oxygénation et l'alimentation en eau du gazon. Les petites lames métalliques de la machine découpent le feutre de la couche herbeuse et récupèrent les brins d'herbe desséchés, les feuilles qui jonchent le sol ainsi que les résidus de tonte. Votre gazon est rafraîchi et très vite, de nouvelles pousses voient le jour! Néanmoins, la scarification met le gazon à rude épreuve. Il est donc important de le fertiliser, soit avant soit après, pour stimuler à nouveau sa croissance. Si le feutre est très développé, mieux vaut ne procéder à l'amendement du gazon qu'après l'avoir scarifié. 

Votre désinscription a bien été prise en compte.