Terreau et parasites

Votre terreau est envahi de parasites?

Découvrez ce que vous pouvez faire contre les moisissures et les mouches.

Terreau en proie aux moisissures, aux mouches et aux sciarides: que faire?

Lorsqu'un dépôt blanc se forme à la surface de la terre et que des mouches viennent l'envahir, mieux vaut agir rapidement, car la moisissure se propage sans qu'on ait le temps de s'en rendre compte. Elle est non seulement néfaste aux plantes, mais peut également receler un risque sanitaire pour l'homme. Il existe des moyens efficaces pour éviter toute propagation et se prémunir contre une nouvelle attaque. Découvrez ici comment vous débarrasser des nuisibles et prévenir les moisissures. 

Sommaire

Que peut-on faire contre les moisissures installées dans le terreau à fleurs et sur les plantes d'intérieur?

Si un dépôt blanc se forme à la surface de la terre, on peut soupçonner l'apparition de moisissures. Vous en aurez le cœur net si, en regardant de plus près, vous apercevez un ensemble de petits filaments bien ramifiés qui forment comme une pellicule velue. Celle-ci ne part pas lorsqu'on la gratte, comme ce serait le cas avec du calcaire.

Cette couche blanche porte préjudice aux plantes, mais aussi à l'homme. Les champignons sont des parasites qui se nourrissent de chlorophylle et nuisent ce faisant aux racines, aux jeunes pousses et aux feuilles des plantes. Ils ralentissent leur croissance et rendent les plantes plus vulnérables à d'autres maladies cryptogamiques. Chez l'humain, ils sont responsables d'allergies et peuvent donner naissance à des maladies des voies respiratoires. Pour éviter que les moisissures ne s'emparent d'autres plantes, de vos balconnières ou même de vos murs, il est impératif d'agir rapidement. Toutefois, si elles se développent à l'intérieur du terreau, il est malheureusement quasiment impossible d'en venir à bout.

Le moyen le plus radical est alors de jeter le terreau. Vous pouvez ainsi être certain que le champignon est complètement éliminé sans laisser de spores. Les spores sont en effet invisibles et peuvent causer une nouvelle propagation dans les pots et bacs à fleurs. Pour ne pas courir ce risque et jouer la carte de la sécurité, il est donc conseillé de se débarrasser de la totalité du terreau, a fortiori en cas de grosse attaque sur de petites plantes d'intérieur ou sur des plantes en bac. La terre ne doit pas être éliminée avec les déchets ménagers, mais dans un conteneur pour déchets organiques. Gardez-vous également de la conserver dans un silo à compost.

Une fois la terre jetée, rincez abondamment le contenant à l'eau chaude. La plante doit, elle aussi, subir un petit nettoyage. Pour ce faire, commencez par la secouer pour enlever les mottes de terre et retirez délicatement les petits amas accrochés aux racines. Nettoyez ensuite soigneusement les racines et les feuilles fortement touchées à l'eau tiède. Vous pourrez alors rempoter votre plante dans un pot garni de terre fraîche.

La tâche est un peu moins aisée lorsque la moisissure s'empare de la terre dans un grand contenant. La quantité de terre étant plus grande, il est souvent judicieux de n'éliminer que la terre contaminée ainsi que la couche inférieure pour éviter que cela ne se reproduise. Si les plantes poussent de manière dense ou sont volumineuses, c'est évidemment plus difficile qu'avec de petites plantations. Essayez toutefois de retirer le plus de terre possible. Remuez ensuite la terre à l'aide d'une fourchette ou d'un petit râteau pour favoriser son oxygénation. Vous pouvez enfin compléter le pot avec de la nouvelle terre. Préférez un substrat contenant peu de terreau pour plantes. En effet, cette matière organique retient davantage l'humidité et favorise donc le développement des moisissures. 

Sciarides et mouches dans le terreau: ­quelles sont les méthodes qui marchent?

En matière de sciarides et de mouches, on ne peut jamais présager de rien. Ces petits insectes indésirables sont très pénibles. Ils n'altèrent certes que très faiblement la croissance des plantes, mais en transmettant des germes, ils peuvent représenter un danger pour l'homme. Et oui, les mouches ne s'en prennent pas qu'au terreau! Etant donné que les insectes peuvent s'installer dans tous les recoins et qu'ils se reproduisent à vitesse grand V, il est impératif, là aussi, de prendre rapidement des mesures pour les maîtriser.

Les mouches du vinaigre viennent rarement s'établir dans la terre. Il ne faut pas les confondre avec les sciarides, ou "mouches du terreau", que l'on rencontre le plus fréquemment et qui leur ressemblent. Comme ils sont friands de sols humides et de substances organiques, le terreau à fleurs constitue pour eux un refuge idéal. Ils y pondent de grandes quantités d'œufs, qui éclosent rapidement pour donner naissance à des larves. Contrairement aux adultes, les larves endommagent les plantes: elles se nourrissent en effet de matière organique, mais ce qu'elles préfèrent restent les racines et les feuilles tombantes. Résultat: la capacité d'absorption de l'eau et des nutriments des plantes est fortement réduite. De surcroît, les parties touchées deviennent plus vulnérables aux virus et aux maladies cryptogamiques. Les larves de sciarides sont reconnaissables à leur corps blanchâtre et transparent, leur tête noire et leurs excréments de couleur gris clair. Elles sont faciles à combattre avec un insecticide adapté, comme par exemple des pastilles anti-moustiques.

De manière générale, les produits phytosanitaires sont très efficaces contre les mouches et les moustiques présents dans le terreau. Ils sont disponibles sous forme de spray, de liquide ou encore de granulés. Vous pouvez également recourir à des pièges électroniques. Enfin, il existe aussi des pièges englués à disposer dans la terre. Ils fonctionnent comme de véritables aimants à insectes en raison de leur couleur jaune; la bande adhésive est également constituée d'un composé qui les attire. Les adultes ainsi pris au piège ne peuvent plus déposer d'œufs. Une ponte peut en revanche déjà avoir eu lieu; compte tenu du cycle de vie des insectes, il est donc recommandé de laisser les pièges trois semaines minimum dans la terre.

Parallèlement à ces méthodes, il est possible de venir à bout des sciarides de façon biologique en ayant recours à leurs ennemis naturels. Pour ce faire, vous trouverez dans le commerce des nématodes. Invisibles à l'œil nu, ils doivent simplement être incorporés à l'eau d'arrosage. Ces petits vers parasitaires s'attaqueront aux larves tout en étant inoffensifs pour l'homme. Les mouches adultes n'ayant qu'une durée de vie maximale de cinq jours, cette méthode agit très rapidement. Dans le même esprit, la bactérie aquatique Bacillus thuringiensis israelensis a elle aussi une action larvicide et ne présente aucun risque pour l'homme. 

Mesures préventives contre les nuisibles

La manière la plus efficace de lutter contre les moisissures et les mouches du terreau reste de les empêcher de s'installer et de se développer. La cause la plus fréquente de leur apparition est une terre humide. Les plantes doivent donc être arrosées avec précaution. Vérifiez par exemple à l'aide d'un hygromètre, ou simplement en la touchant de vos mains, si la terre est encore humide ou bien si elle a besoin d'être arrosée. Evitez toutefois de noyer la plante. Deux astuces: lors du rempotage, choisissez un pot à fond percé qui permettra l'évacuation du trop-plein d'eau ou constituez une couche drainante au fond du pot. Pour que l'eau s'infiltre mieux, il est conseillé de régulièrement biner la couche supérieure de terre à l'aide d'une vieille fourchette ou d'un petit râteau. Par la même occasion, pensez à retirer les feuilles mortes et les fleurs fanées qui pourraient servir de garde-manger aux champignons et aux sciarides.

Un terreau bien adapté aux besoins nutritifs des plantes leur permet d'être moins vulnérables. Plus la terre est riche en écorces et autres débris organiques, plus elle sera favorable au développement des moisissures. De plus, le substrat doit être correctement stocké. Un apport d'engrais régulier permet également de renforcer les défenses naturelles des plantes.  

Votre désinscription a bien été prise en compte.