vers coop.ch

Retrait gratuit

Envoi postal gratuit à partir de CHF 75.-

Droit de retour de 2 semaines

2 ans de garantie minimum

Randonnée à vélo: que faut-il emporter?

Partez bien équipé!

Avec notre liste, vous êtes sûr de réussir votre randonnée

Vélo: les essentiels pour une randonnée réussie

Une randonnée à vélo, ça ne s'improvise pas! Choisissez soigneusement votre tenue: en plus d'être confortable, elle doit vous protéger correctement contre les intempéries. Emportez également de quoi vous hydrater et refaire le plein d'énergie. Et, pour parer à toute éventualité, n'oubliez pas votre trousse à outils. Limitez-vous au strict minimum, car à vélo, chaque gramme compte! Notre liste vous donnera un bon aperçu de ce qu'il faut avoir dans ses sacoches.

Sommaire

Transporter ses bagages

Que faut-il emporter quand on part en randonnée à vélo? Difficile de donner une réponse globale. Tout dépend, en effet, de la durée et du type de randonnée. Pour une randonnée de plusieurs jours sans hébergement ni restauration, vous devrez emporter du matériel de camping et un stock conséquent de provisions. Si vous avez prévu de faire une halte au bord d'un lac ou d'une plage pour vous rafraîchir, il vous faudra aussi prendre vos affaires de bain. Inspirez-vous de notre liste pour être sûr de ne rien oublier!

Certains équipements sont absolument indispensables, que vous partiez pour quelques heures ou pour quelques jours. Ainsi, tout randonneur cycliste devrait porter une tenue adéquate, capable de le protéger des intempéries, et avoir sur lui des provisions ainsi que des outils pour réparer le vélo en cas de panne. La trousse de premier secours fait, elle aussi, partie des essentiels. Voici ce qu'elle devrait contenir, au minimum:

  • Un spray antiseptique
  • Des pansements
  • Un spray anti-insectes et un tire-tique
  • Des médicaments, si nécessaire

En été, prévoyez aussi une crème solaire d'un indice de protection élevé. Emportez toujours un peu d'argent, votre carte de crédit, vos papiers d'identité, une carte routière et votre téléphone portable. Si vous avez prévu de camper, vous devrez, en plus, trouver de la place pour transporter:

  • Une tente
  • Un sac de couchage
  • Un matelas isolant
  • Une lampe de poche
  • Un réchaud de camping et des couverts
  • Un pyjama
  • Des articles d'hygiène etun linge de toilette en microfibre

Attention au poids de votre chargement! A vélo, chaque gramme compte. N'emportez que le strict minimum, car plus vous serez chargé, plus les côtes seront difficiles à gravir! Ne dépassez en aucun cas le poids maximum fixé par le constructeur de votre VTT, vélo de randonnée ou autre. Il correspond à la somme du poids des bagages, du poids du vélo et de votre propre poids.

Répartissez bien le poids de vos bagages sur le vélo pour ne pas être déséquilibré à chacune de vos manœuvres. Le mieux est de placer ce qui est le plus lourd au milieu du vélo. Vous pouvez fixer des sacoches sur le cadre, la fourche et la tige de selle. Les sacoches doubles, à mettre en place sur le porte-bagages, sont particulièrement spacieuses. Là aussi, veillez à bien équilibrer le chargement. Pour éviter tout accident, fixez solidement toutes vos sacoches au vélo. Le saviez-vous? Il existe des sacoches dites basses, qui ne modifient quasiment pas le comportement du vélo lors des manœuvres. Quand vous chargez votre vélo, placez toujours ce qui est le plus lourd au fond et ce que vous devez garder à portée de main, au-dessus.

La tenue du randonneur cycliste

La tenue du randonneur cycliste doit, avant tout, être fonctionnelle. La tenue idéale est résistante aux intempéries, confortable et légère. En optant pour des vêtements spéciaux en fibres synthétiques ou dotés de membranes telles que le Gore-Tex, vous avez tout bon pour ce qui est du confort. Ce sont des matières à la fois imperméables, coupe-vent et respirantes, qui laissent la transpiration s'échapper, empêchant ainsi toute accumulation d'humidité désagréable. Votre tenue doit, par ailleurs, vous laisser toute la liberté de mouvement nécessaire, sans toutefois être trop ample (un pantalon trop large, par exemple, pourrait se prendre dans la chaîne du vélo). Moins il y a de coutures, mieux c'est. Celles-ci peuvent, en effet, causer des points de pression désagréables.

Même en été, prévoyez quelques vêtements chauds, parce que la météo peut être capricieuse, mais aussi parce qu'il fait frais le matin et le soir. Associée au vent généré par la vitesse, cette fraîcheur peut rapidement devenir glaciale. Le mieux est d'adopter la technique de l'oignon, c'est-à-dire superposer plusieurs couches. En portant des vêtements couvrants par-dessus des vêtements plus légers, vous êtes sûr de ne pas avoir froid le matin. Dès que vous commencez à transpirer, enlevez une couche, puis la suivante, etc.

Prévoyez, au minimum, les vêtements suivants dans vos bagages:

  • Un blouson: indispensable pour vous protéger de la pluie et du vent, il doit, au minimum, être imperméable. Il sera encore plus pratique en cas d'averse s'il est doté d'une capuche. A l'automne et en hiver, seul un modèle doublé vous tiendra suffisamment chaud.
  • Une protection contre la pluie: deux solutions s'offrent à vous. Premièrement, la cape ou le poncho de pluie, qui vous laissent libre de vos mouvements mais ne vous protègent pas des éclaboussures projetées par les roues du vélo; deuxièmement, la combinaison qui, du fait de sa coupe ajustée, offre une protection plus complète mais n'est pas respirante. Choisissez-en une dotée d'ouvertures de ventilation et d'une capuche ne retombant pas sur les yeux.
  • Un pull-over: mieux vaut superposer plusieurs pulls fins que porter un seul, gros pull. Autre possibilité: les manchettes. Les vestes en polaire ou en softshell avec fermeture à glissière sont plus pratiques qu'un pull.
  • Les maillots: les maillots fonctionnels en fibre synthétique sèchent plus vite que ceux en coton mélangé. Ils retiennent la chaleur du corps et sont respirants.
  • Des gants: ils sont indispensables par temps froid pour garder les mains bien au chaud mais aussi très utiles pour amortir les vibrations de la route. Sans oublier qu'ils assurent une bonne prise en main du guidon.
  • Un pantalon: il doit être imperméable et vous laisser libre de vos mouvements. Il existe des modèles pratiques dotés d'une fermeture à glissière au niveau des genoux, que l'on peut transformer en short. Pour les randonnées de plusieurs jours, pensez aux pantalons rembourrés.
  • Des chaussures: les chaussures doivent être solides et pourvues de semelles à relief antidérapant. Veillez à ce qu'elles répartissent bien la pression des pédales.
  • Le casque et la protection contre le soleil: le rôle du casque est de protéger votre tête en cas de chute. Pour se protéger du soleil, il existe des bonnets munis d'un cache-nuque, à porter sous le casque.
  • Les lunettes de cyclisme ou de soleil: les lunettes de cyclisme sont conçues pour assurer une protection complète, y compris sur les côtés, contre le vent et la poussière. Elles peuvent être dotées de filtres accentuant le contraste et évitant l'éblouissement. Vous pouvez aussi porter à la place des lunettes de soleil.
  • Autres vêtements: pensez au pyjama et aux sous-vêtements si vous partez pour plusieurs jours.

Les provisions

N'oubliez pas d'emporter quelques provisions! Que faut-il prévoir? Tout dépend de la durée de la randonnée et des possibilités de restauration se trouvant sur votre route. Mais il est recommandé d'emporter un en-cas même si vous ne partez que pour quelques heures. Si votre sortie dure un peu plus longtemps que prévu, vous serez content d'avoir quelque chose à vous mettre sous la dent pour refaire le plein d'énergie! Optez pour des aliments riches en vitamines et en fibres tels que des fruits, des sandwichs et des barres de céréales. Des en-cas riches en glucides vous fourniront l'énergie nécessaire pour pédaler. Pour les transporter, rien de mieux que des Tupperware.

Si vous avez prévu de camper, vous devrez emmener du matériel supplémentaire, à commencer par un réchaud de camping. C'est un réchaud de petit format alimenté par une cartouche de gaz ou de l'essence. Prévoyez aussi des casseroles, de la vaisselle et des couverts - de préférence en aluminium ou en titane, c'est moins lourd! Les aliments tous prêts ou non périssables tels que les pâtes, les fruits secs et les noix, sont pratiques quand on part plusieurs jours.

Ne sous-estimez pas vos besoins en boissons! Prévoyez un stock suffisant en tenant compte de la température extérieure, de la durée de la randonnée et de son degré de difficulté. En règle générale, il faut compter au moins 3 litres par jour. Optez pour de l'eau plate, un schorle au jus de fruits ou des boissons isotoniques. Pour les randonnées courtes, des bouteilles PET incassables feront parfaitement l'affaire. Pour les randonnées plus longues, des bidons cyclistes isothermes seront plus pratiques pour des questions de conservation et d'hygiène. Ils sont pourvus d'une valve anti-gouttes et peuvent être fixés au vélo.

Les bons outils pour réparer le vélo

Une panne est vite arrivée, surtout si vous partez par monts et par vaux pendant plusieurs jours. Ce serait dommage de devoir déclarer forfait à cause d'un pneu crevé ou d'une chaîne cassée! En emportant un mini-outil multifonctions, vous avez l'essentiel sous la main pour procéder à de petites réparations.

Prévoyez, au minimum, les outils suivants pour ne pas être pris au dépourvu:

  • Un kit de réparation pneus
  • Un multi-outils ou un couteau de poche
  • Une colle bicomposant
  • Des écrous et des vis de différentes tailles ainsi que du fil de fer
  • Une pompe petit format

Pour les randonnées plus longues, mettez dans vos sacoches:

  • Une chambre à air de rechange
  • Un câble Bowden de remplacement
  • Un démonte-pneu
  • Un petit dérive-chaîne
  • Une clé mâle six pans dans la taille qu'il vous faut
  • Un tournevis cruciforme

Plus d'astuces