Climatiseurs

Le bon climatiseur

Pour être sûr d'acheter l'appareil correspondant à vos besoins, suivez le guide.

Ce qu'il faut savoir sur les climatiseurs

En été, lorsque la température dépasse 30 degrés au dehors, la chaleur devient vite pesante à l'intérieur, à moins d'avoir recours à un climatiseur. Outre les installations de climatisation classiques, il existe des appareils mobiles, moins coûteux. Voici ce que vous devez savoir en la matière avant toute acquisition.

Inhalt

Avantages et inconvénients des climatiseurs

Rien de plus agréable que de se prélasser au bord d'un plan d'eau quand il fait chaud. Mais dans les appartements et les bureaux mal isolés, la chaleur est insupportable. Lorsque les températures restent élevées jour et nuit, notre organisme s'en ressent. Les personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires sont alors particulièrement menacées. Il est par ailleurs prouvé qu'à partir de 25 degrés Celsius la performance humaine baisse.

Les climatiseurs peuvent apporter un peu de fraîcheur. Ils régulent la température et l'hygrométrie tout en purifiant l'air. Peu importe les conditions extérieures, ils garantissent à l'intérieur une atmosphère agréable et propice au travail (une température de 22 degrés Celsius et une humidité relative de 50 % sont réputées idéales). Certains modèles offrent des fonctionnalités supplémentaires comme la filtration de l'air, recommandée en particulier pour les personnes allergiques, ou la fonction pompe à chaleur.

Pour qu'un climatiseur soit efficace, il doit avant tout être bien réglé. Ainsi, la différence de température entre l'extérieur et l'intérieur ne doit pas excéder 6 degrés Celsius, sous peine d'augmenter le risque de rhume. Par ailleurs, les climatiseurs fixes doivent être régulièrement entretenus afin de garantir la propreté de l'air et éviter la dissémination de bactéries. Précisons encore que le niveau sonore et la consommation électrique des climatiseurs, tous deux élevés, peuvent constituer des inconvénients dont il faut tenir compte. Il faut donc bien connaître les différents types d'appareils pour trouver le modèle adapté à ses besoins.

Les avantages des climatiseurs en un coup d'œil:

  • rafraîchissement des pièces surchauffées;
  • création de conditions de vie, de travail et de sommeil idéales;
  • filtration de l'air: fonction idéale en cas d'allergie;
  • humidification de l'air pendant la période de chauffage.

Les éventuels inconvénients des climatiseurs en un coup d'œil:

  • niveau sonore élevé;
  • risques pour la santé (raideur de la nuque, maux de gorge, rhumes fréquents) en cas de mauvais réglage;
  • obligation d'entretien des climatiseurs fixes (splits);
  • frais d'électricité élevés des modèles les plus énergivores.

Deux grands types de climatiseurs: les monoblocs et les splits

Les climatiseurs fonctionnent selon le même principe que les réfrigérateurs à la différence près qu'ils rejettent l'air chaud à l'extérieur et non à l'intérieur. Ils disposent en outre d'une puissance frigorifique plus élevée et d'un ventilateur améliorant la circulation de l'air.

Faisons d'abord la différence entre installations centralisées et appareils décentralisés. Les premières régulent l'air ambiant dans l'ensemble du bâtiment grâce à une unité centrale de soufflage et d'extraction de l'air, et nécessitent des travaux lourds. Les seconds sont utilisés individuellement pour rafraîchir la pièce dans laquelle ils sont placés. Ils peuvent être facilement installés à tout moment. Les installations centralisées n'étant destinées qu'aux constructions neuves, nous allons nous concentrer ici sur les climatiseurs décentralisés, dont il existe deux grands types, les monoblocs et les splits.

Une solution fixe: les climatiseurs splits

Les climatiseurs dits splits se composent d'au moins deux parties distinctes: une unité frigorifique située dans la pièce à climatiser et un compresseur, placé sur la façade extérieure. Une telle installation est donc forcément fixe. Les deux unités sont reliées par un tuyau fin traversant le mur et qui permet d'évacuer l'air chaud de manière très discrète.

Faisant la part belle aux composants frigorifiques, un climatiseur split est plus efficace, plus silencieux et moins énergivore qu'un monobloc. Il est par contre plus cher à l'achat et ne peut être posé que par un professionnel. Les travaux d'installation n'étant pas des plus simples, les splits sont spécialement recommandés pour un usage permanent.

Une solution mobile: les climatiseurs monoblocs

Les climatiseurs monoblocs sont des appareils mobiles relativement bon marché qui ne requièrent ni installation fixe ni intervention sur le bâti. Compacts, ils abritent toute la technique nécessaire à la régulation de l'air ambiant. Les modèles classiques sont équipés d'une gaine d'évacuation qui rejette l'air chaud à l'extérieur à travers une fenêtre entrebâillée.

La gaine ne mesurant qu'un ou deux mètres de long, le climatiseur doit être placé à proximité d'une fenêtre. Celle-ci doit de surcroît être entrouverte, ce qui laisse pénétrer l'air chaud venant de l'extérieur. Pour pallier cet inconvénient, vous pouvez mettre en place un voile de calfeutrage.

Les climatiseurs monoblocs sont en général uniquement destinés aux petites surfaces d'environ 20 m², mais ils peuvent être facilement déplacés d'une pièce à l'autre grâce à leurs roulettes et rangés dans un placard en fin de saison. Ces petits appareils sont la solution idéale pour les appartements en location: ne nécessitant pas de travaux, ils peuvent être utilisés sans l'autorisation du propriétaire.

Autres solutions

Si l'esthétique d'un compresseur en façade ou d'une gaine d'évacuation à la fenêtre ne vous convainc pas, ou si ces installations ne sont tout simplement pas adaptées à votre situation, sachez qu'il existe d'autres solutions, comme par exemple:

  • les climatiseurs mobiles à refroidissement par évaporation, équipés d'un réservoir d'eau froide. L'air chaud est refroidi en traversant un filtre d'évaporation humidifié, puis diffusé dans la pièce grâce à un ventilateur intégré. Simultanément, l'humidité de l'air ambiant augmente;
  • les climatiseurs à accumulateur de froid. Ce dernier est refroidi au réfrigérateur avant d'être placé dans le climatiseur pour diffuser le froid dans la pièce;
  • les ventilateurs, moyen le plus classique pour rafraîchir l'air de manière simple et économique. La brise fraîche qu'ils génèrent rend plus supportable la chaleur des jours d'été.

Les climatiseurs sans gaine consomment moins d'électricité, sont généralement plus silencieux et offrent une plus grande souplesse d'utilisation que les appareils monoblocs avec gaine. Ces avantages ne leur permettent toutefois pas de rivaliser avec la puissance frigorifique d'un «vrai» climatiseur.

On trouve aussi sur le marché des climatiseurs fixes sans unité extérieure, hybrides du monobloc et du split. Dépourvus de gaine, ces appareils compacts doivent être encastrés dans l'encadrement d'une fenêtre ou dans un mur pour pouvoir rejeter l'air chaud à l'extérieur. Leur avantage réside dans l'absence d'unité extérieure, de gaine et de retour d'air chaud. Mais l'installation étant fixe (comme pour les splits), ils ne se démontent pas facilement. Leur niveau sonore est de plus relativement élevé.

Niveau sonore

Les climatiseurs sont relativement bruyants, c'est là où le bât blesse. D'où l'importance de se renseigner sur le niveau sonore avant d'en acheter un. Les allégations du type «modèle silencieux» sont trop vagues. Ce qui compte, c'est le nombre de décibels. Or les climatiseurs peuvent atteindre une intensité de 50 décibels, ce qui correspond à peu près au niveau sonore d'un local tranquille. A titre de comparaison: une bibliothèque affiche quelque 40 décibels, un avion en phase de décollage environ 120.

Si vous êtes sensible au bruit, optez pour un climatiseur de moins de 40 décibels, notamment pour la chambre à coucher. Il existe aujourd'hui des modèles à technologie inverter, équipés d'un compresseur capable d'adapter sa vitesse aux changements de température, ce qui permet de réduire non seulement la consommation d'énergie, mais aussi le niveau sonore de l'appareil. Ces nouveaux climatiseurs silencieux, qui ne génèrent que 25 décibels, sont en général des appareils de type split.

Prix d'achat et frais d'exploitation

Les climatiseurs affichant une forte puissance frigorifique et un faible niveau sonore ont forcément un coût. Rien d'étonnant donc à ce que les splits soient beaucoup plus chers à l'achat que les monoblocs, ces appareils mobiles compacts qui, selon la puissance, sont vendus à tout petit prix. Vient ensuite la consommation d'électricité qui, pour des appareils souvent très sollicités comme les splits, n'est pas négligeable.

Pour ce qui est de la consommation, les climatiseurs à technologie inverter sont imbattables. Ils ne s'arrêtent pas pour se remettre en marche de manière aléatoire comme les appareils traditionnels, mais adaptent leur puissance aux besoins, ne refroidissant pas plus qu'il ne faut. A la clé, jusqu'à 60 % d'économies d'énergie et une durée de vie accrue. De manière générale, plus les besoins en climatisation peuvent être déterminés avec précision, plus l'appareil est efficace.

Parmi les monoblocs, vous trouverez des modèles moins énergivores que d'autres. La consommation électrique figure sur l'étiquette énergétique européenne (obligatoire). Un appareil de classe A consomme de 11 à 15 % en moins d'énergie qu'un appareil de classe C, sans forcément être plus cher.

Pour faire des économies d'électricité, référez-vous à l'étiquette énergétique, mais veillez aussi à l'usage que vous faites de votre climatiseur. Si ce dernier est placé dans une pièce trop grande ou trop chaude, il fonctionnera toujours à plein régime et consommera d'autant plus. Les climatiseurs doivent toujours être utilisés conformément à l'usage pour lequel ils ont été conçus. Par ailleurs, la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur ne doit pas excéder 6 degrés Celsius. Vous ferez ainsi des économies tout en ménageant à la fois votre système immunitaire et votre appareil.

Récapitulatif des critères à prendre en compte pour l'achat d'un climatiseur

Le choix d'un climatiseur dépend avant tout de l'usage que vous comptez en faire. Si l'appareil doit fonctionner toute l'année, un split performant et silencieux s'impose. S'il ne doit être utilisé qu'en période de canicule, un climatiseur mobile de type monobloc fera parfaitement l'affaire, d'autant qu'il existe aujourd'hui des modèles sans gaine. Voici les questions que vous devez vous poser avant tout achat pour trouver l'appareil correspondant parfaitement à vos besoins:

  • Quels sont mes besoins en climatisation?
  • Combien de fois par an vais-je utiliser mon climatiseur?
  • Faut-il des fonctionnalités supplémentaires (pompe à chaleur, filtration de l'air)?
  • Quelle est la taille des pièces à climatiser?
  • Quel est le niveau sonore à ne pas dépasser?

Votre désinscription a bien été prise en compte.