vers coop.ch

Retrait gratuit

Envoi postal gratuit à partir de CHF 75.-

Droit de retour de 30 jours

2 ans de garantie minimum

Techniques de peinture créatives

La peinture autrement

Des idées créatives pour rénover vos murs.

Peintures à effet: nos meilleures astuces pour des murs décoratifs

Pourquoi faudrait-il toujours se contenter de murs monochromes? N'avez-vous jamais rêvé de personnaliser vos espaces intérieurs? Avec la peinture murale, laissez libre cours à vos envies de décoration et changez l'ambiance de vos pièces grâce à des effets texturés – des plus discrets aux plus voyants. Des techniques de peinture spéciales vous permettent de masquer les irrégularités de vos murs et de rendre plus cosy les pièces hautes sous plafond. Vous serez impressionné par l'effet que peut produire une simple éponge naturelle, un chiffon roulé, un rouleau spécial ou une brosse. Sans oublier la mode actuelle des pochoirs, qui permettent de peindre des motifs géométriques sur les murs. Vous trouverez ici une multitude de nouvelles idées pour la décoration de votre intérieur.

Sommaire

Travail de préparation

Avant de commencer à peindre, prenez le temps de bien réfléchir à l'effet que vous souhaitez obtenir, car les textures et les motifs transforment radicalement l'atmosphère d'une pièce. Les ornements et les décorations de grande taille ont pour effet de rétrécir visuellement les murs hauts, tandis que les textures en filigrane donnent une plus grande impression d'espace dans les pièces à murs bas. Cette règle s’applique également aux coloris: les teintes foncées élargissent les espaces allongés, tandis que les teintes claires rendent les petites pièces plus spacieuses. Si les motifs voyants produisent de superbes effets, gardez à l'esprit qu'ils modifient durablement l'atmosphère d'une pièce et qu'ils peuvent avoir un effet dynamisant – à proscrire en principe dans les chambres à coucher. La température de la couleur est un autre critère important: les tons criards et les tons froids produisent rapidement une sensation d'inconfort.

Avant de démarrer vos travaux de peinture, vous avez tout intérêt à tester plusieurs techniques en vous limitant à un seul pan de mur. Cela vaut en particulier pour les murs en crépi, car l'effet rendu par la peinture sera différent selon qu'elle est appliquée sur un crépi ribé plein, un crépi griffé ou un crépi façon pierre naturelle.

Si vous prévoyez de combiner plusieurs effets de peinture, choisissez au minimum deux coloris différents. Commencez par appliquer une sous-couche, qui aura pour effet de rendre votre peinture plus couvrante et plus uniforme. Pour servir de sous-couche, utilisez une peinture de base classique, que vous choisirez dans une teinte plus claire que la peinture à effet. Si les murs à peindre ne sont pas tapissés de papier peint, inutile d'appliquer au préalable un fond d'imprégnation. Ce produit a pour fonction d'uniformiser la couleur, d'empêcher la formation de taches et de réduire la capacité d'absorption du mur, autrement dit d'utiliser moins de peinture. La peinture de base doit être parfaitement sèche avant l'application de la peinture à effet.

Technique à l'éponge

Pour la technique à l'éponge, vous pouvez utiliser une éponge naturelle toute simple ou une éponge à effet, en vente dans les magasins d'articles de peinture. La texture laissée par l'éponge sur le mur dépend de la taille de ses trous. C'est précisément le caractère irrégulier des motifs qui fait tout l'attrait de cette technique.

Le résultat dépend également de la technique d'application, c'est-à-dire de la façon dont vous passez l'éponge sur le mur, par exemple en arc de cercle ou verticalement de haut en bas. Si les touches d'éponge sont espacées, la couleur de base transparaît nettement, si bien que les motifs ressortent davantage. Si les touches sont rapprochées, la couleur et la texture de base s'effacent derrière la peinture à effet. Pour un résultat tout en discrétion, choisissez une peinture de finition dont la couleur ressemble à celle de la peinture de base ou s'en écarte seulement de quelques nuances.

Pour toutes les techniques à l'éponge, la méthode de travail est la suivante:

  1. Appliquez sur le mur une peinture de base, de préférence blanche ou très claire. Laissez sécher le temps nécessaire.
  2. Mouillez l'éponge avec un peu d'eau, puis imprégnez un côté avec de la peinture. Veillez à ne pas trop imbiber l'éponge. Retirez l'excédent de peinture en tapotant l'éponge sur une feuille de papier journal ou un autre support similaire.
  3. Appuyez doucement l'éponge contre le mur, de manière à ce que les trous dessinent les motifs souhaités.

Technique au chiffon roulé (effet marbré)

L'effet obtenu avec un chiffon roulé est une texture particulièrement vivante. Contrairement à l'éponge, le chiffon laisse sur les murs des marbrures grossières. Ce rendu est idéal pour masquer les petits chocs et les autres irrégularités.

Le résultat dépend pour l'essentiel de votre technique d'application, c'est-à-dire de la façon dont vous passez le chiffon sur le mur. Si vous appliquez la peinture sur plusieurs couches, l'effet obtenu sera relativement discret, car la deuxième peinture est celle qui domine visuellement. Le choix du matériel est également très important, car un torchon à vaisselle, un linge en coton et une peau de chamois ne laissent pas du tout les mêmes traces. Roulez le chiffon sur lui-même sans chercher à le lisser, car ce sont précisément les plis du chiffon qui vous intéressent. Attrapez ensuite le chiffon par ses deux extrémités et faites-le rouler sur le mur. Comme vous éviterez difficilement le contact avec la peinture, pensez à vous équiper de gants de protection.

Si vous optez pour la technique au chiffon roulé, la première étape consiste à appliquer une peinture de base sur le mur. Vous pouvez ensuite appliquer ou retirer de la peinture, selon la méthode de travail que vous choisissez. La première méthode consiste à appliquer une deuxième peinture sur la peinture de base déjà sèche. Comme vous allez devoir plonger votre chiffon dans la peinture avant chaque nouvelle application, vous aurez vite fait de mettre des gouttes de peinture un peu partout. La deuxième méthode est plus propre. Alors que la peinture de base est encore humide, utilisez le chiffon pour retirer par endroits la deuxième peinture que vous venez tout juste d'appliquer. Après chaque passage, lavez soigneusement le chiffon à l'eau, puis essorez-le. Avec les deux techniques, il est conseillé de travailler depuis le haut du mur vers le bas.

Technique au gant, au pinceau ou au rouleau à effet (effet essuyé)

Il est assez facile d'obtenir un superbe effet essuyé. Il suffit pour cela d'utiliser un gant à peindre, dont la surface texturée est spécialement adaptée à ce type de travaux. A grosses mailles ou à picots, le gant à peindre laisse sur le mur des traces de passage plus ou moins fines selon votre goût. Vous pouvez également créer de magnifiques textures avec des brosses ou des pinceaux larges à poils fins ou à poils durs. L'utilisation d'une éponge est également possible, mais bien plus ennuyeuse. Si vous aimez les motifs bien nets, utilisez un rouleau à effet, dont le principe rappelle celui du tampon encreur: les reliefs à la surface du rouleau laissent sur le mur des formes ornementales ou de larges bandes.

Que vous optiez pour un effet essuyé au gant, à la brosse ou au pinceau, il est important de respecter le temps de séchage de la peinture de base avant d'appliquer la peinture de finition, au risque de retirer de la peinture par endroits ou de mélanger les deux coloris. La méthode de travail par application (et non par retrait) donne de meilleurs résultats en ce qui concerne l'intensité des couleurs. Ne plongez dans la peinture que la pointe de la brosse ou du pinceau et retirez régulièrement l'excédent de peinture accumulé dans les poils.

Appliquez la peinture en progressant en ligne droite ou en arc de cercle. Les bandes verticales réduisent l'espace, tandis que les bandes horizontales l'élargissent.

Technique au pochoir

Il est également possible de créer un superbe décor mural à l'aide d'un ou de plusieurs pochoirs. Il en existe aujourd'hui de toutes formes et de toutes tailles. Ils permettent par exemple de peindre sur les murs des ornements en filigrane, des figures géométriques, des fleurs ou des silhouettes. Choisissez une peinture avec un fort pouvoir couvrant et appliquez au besoin plusieurs couches afin de remplir parfaitement toutes les découpes du pochoir. L'outil le mieux adapté est un pinceau à poils courts et durs.

Pour fixer temporairement sur le mur les modèles les plus grands ou les plus complexes, utilisez du ruban de masquage crêpé. Attendez toujours le séchage complet de la peinture avant de retirer le pochoir.